Archive for oisillons

Etourneaux

 

Je me suis occupée d’oisillons il y a quelques années, je n’ai fait qu’une saison parce que c’est vraiment beaucoup de travail et que finalement j’ai une petite préférence pour les animaux à poils .

 

picture-1225.jpg

 Voilà des bébés étourneaux nouveaux-nés, ce ne sont que des becs énormes sur des corps nus. Ils ne font que manger et crotter toute la journée :) des vraies usines ! Ce qui leur permet d’avoir un développement très rapide , en 1 mois Ils deviennent de vrais oiseaux prêt à faire leurs premiers vols.

Ce sont des oisillons très faciles à élever , ils sont très costauds, d’ailleurs, ca commence à poser un problème ,car ils sont de plus en plus nombreux dans la nature, et c’est au détriment des autres petites espèces qui disparaissent ,faute de nourriture suffisante.

 

picture-1300.jpg

 

 Les oisillons sont nourris avec des croquettes pour chats ,de haute qualité, réhydratées (tres protéinés) écrasées comme de la patée, qu’on mélange avec une pâtee universelle pour oisillons .On ajoute du calcium et des vitamines qui leur apporte ce dont ils ont besoin pour grandir .On leur donne sur des batonnets plats que l’on trouve chez “starbucks coffee” à Manhattan , merci  Starbuck !! Il faut faire très attention quand ils sont nouveaux-nés ,car les oiseaux ont un trou sur “la langue” pour respirer, qui s’ouvre et se ferme , il faut mettre la nourriture derrière, dans la gorge, pour qu’ils ne s’étouffent pas, c’est un coup à prendre. On doit donner toutes les heures ,du lever au coucher du soleil comme les parents le ferait. Ca revient vite dans la journée , il faut être très disponible mais c’est sur une durée de temps pas très longue , 2 semaines pour un moineau, 3 ou 4 semaines pour un étourneau , leur développement va très vite . Le plus difficile c’est de leur apprendre à manger tout seul . l’oisillon a l’habitude d’ouvrir le bec vers le haut et d’attendre qu’on enfourne , il faut qu’il apprenne à ouvrir le bec vers le bas et aller prendre sa nourriture tout seul avec son bec , on lui tend donc la nourriture sur un baton plat en lui apportant vers le bas pour l’obliger à baisser la tête , c’est pas évident , il met des jours à comprendre qu’il n’est plus un bébé :) On lui pose aussi de la nourriture dans le bas de la cage pour lui donner envie d’aller la chercher , ça vient petit à petit , parfois on met des oisillons plus grands qui ont déjà compris pour montrer aux autres , c’est drôle parce que les plus petits vont vers eux et se mettent à faire trembler leurs ailes pour quémander de la nourriture comme ils le ferait à leurs parents dans la nature, ils espèrent que les jeunes leur donneront la becquée mais en vain  !

picture-1316.jpg

C’était marrant de les voir évoluer dans les cages , déjà bébés, ils savent “pousser du coude” pour être nourris les premiers, ils essayent d’impressionner les autres en  criant, ils sont tres bruyants . j’ai lu quelque part qu’ils sont capables de dire quelques mots comme les perruches (si on leur apprend, bien sûr ). Ils sont très interressants .

picture-1315.jpg 

Les étourneaux sont gris bébés puis deviennent plus noir ,adultes, avec des mouchetures et des reflets sur le dos (mais moi , je ne les ai que bébés).

Dès qu’ils savent manger seuls et bien se déplacer dans la cage , ils sont transférés dans une grande volière extérieure qui n’a pas de barreaux qui pourraient âbimer leurs plumes et les empecher de s’envoler le jour J ,mais une sorte de moustiquaire métallique tout autour. Ca les protège aussi des ratons laveurs qui viennent roder la nuit et qui sont capables de passer leurs petites mimines à travers les barreaux pour les attraper.  Les jeunes oiseaux vont y apprendre à voler sur des petites distances. Dès que nous voyons qu’ils sont prêts, ils sont relachés dans un endroit qui est ce qu’on appelle un sanctuaire pour les oiseaux , une sorte de petite forêt tranquille .

Les voir partir , c’est un vrai bonheur . On voit enfin le résultat de notre travail et ca rend vraiment heureux.

Quand je vois des oiseaux en cage, ca m’attriste ,je ne comprends pas comment on peut éprouver du plaisir à avoir des oiseaux en cage . Ils sont fait pour être dehors, c’est tellement beau de les voir voler en liberté même s’ils ont une vie plus courte qu’en captivité, au moins, ils ont une vraie vie.

 

 

Voici quelques oiseaux que j’ai eu en meme temps que les étourneaux

picture-1302.jpg

Celui avec le ventre jaune orangé est un Robin , rouge gorge américain , adulte c’est grand comme un merle et ça a la gorge rouille ) , l’oisillon bleu est un Blue Jay ( un geai bleu ) il y en a beaucoup ici. Adulte, Ils sont d’un bleu turquoise magnifique avec une houpette sur la tête et une longue queue.  On les voit beaucoup en hiver mais c’est sans doute que, sur la neige ils ressortent mieux . Le jeune gris est un mocking bird, il imite le chant des autres oiseaux ,en francais je ne sais pas à quel oiseau il correspond, il faudrait que je cherche dans mes bouquins et je reviendrais vous le dire.

 

 

picture-1312.jpg

Il ne fallait pas que j’oublie les moineaux, car avec les bébés étourneaux c’est quand même ce qu’on a le plus à élever.

 

 

 

Comments (7)